Archives de
Catégorie : REGLES d’orthographe

REGLES d’orthographe courante.

Champ ou champs

Champ ou champs

Beaucoup de personnes écrivent champs au lieu de champ au singulier. Eh non, il n’y a pas de S à la fin, sauf au pluriel bien sûr !  Le nom masculin champ vient du latin campus qui a donné également le nom masculin camp. Les champs, dans le langage populaire,  désignent la campagne de manière générale. Mais le champ, jamais de S à la fin. Un champ de vision, un champ de poireaux, un champ de bataille, un champ de foire,…

Lire la suite Lire la suite

Porte-manteau ou portemanteau ?

Porte-manteau ou portemanteau ?

Que doit-on écrire ? Porte-manteau ou portemanteau ? La bonne réponse est portemanteau, en un seul mot (meuble, dispositif destiné à porter les manteaux). L’écriture avec le trait d’union (porte-manteau), qui est une variante, a bien existé mais ne fut attestée que jusqu’à la quatrième édition du dictionnaire de l’Académie française (1762) et plus jamais ensuite. En revanche, le porte-manteau était, sous l’Ancien Régime, un officier de la cour du roi de France. Servant par quartier, il devait suivre le…

Lire la suite Lire la suite

Haut-Lieu et haut lieu

Haut-Lieu et haut lieu

Le terme de haut lieu (sans trait d’union) désigne le lieu de résidence principale d’un organisme, d’une entreprise : en haut lieu (instances supérieures). Le haut lieu désigne également un endroit particulièrement marqué par des événements historiques ou culturels. Par exemple, le Vercors est un haut lieu de la Résistance (lieu de mémoire, endroit lié au patrimoine historique). On pourra évoquer aussi de hauts lieux de pèlerinage (Lourdes) ou de la finance (Wall Street). Haut-Lieu avec des majuscules et un trait…

Lire la suite Lire la suite

Allers-retours et allées et venues

Allers-retours et allées et venues

Un aller-retour au singulier, des allers-retours au pluriel. Cependant, on parle plus généralement d’un aller-retour (un aller et un retour) au singulier. Tous les grammairiens ne s’accordent pas sur l’orthographe au pluriel mais le Larousse admet les S (allers-retours). On peut évoquer quand même plusieurs allers-retours en un même endroit, par exemple lorsque l’on déménage et que l’on doit aller chercher des affaires. Quand on prend le train pour partir en vacances, généralement, on achète un billet aller-retour, sauf le…

Lire la suite Lire la suite

Exigent ou exigeant ?

Exigent ou exigeant ?

On voit parfois écrit à tort l’adjectif exigeant(e) sans le A, c’est-à-dire exigent. Exigent existe cependant, c’est la 3e personne du pluriel du verbe exiger au présent de l’indicatif : ils (elles) exigent. L’erreur vient probablement du fait que l’adjectif exigeant soit associé avec le nom féminin exigence, qui ne contient pas de A. Des parents exigeants. Le terme est apparu dans le dictionnaire de l’Académie en 1762 alors que le verbe exiger, du latin exigere = pousser dehors, de…

Lire la suite Lire la suite

Chartre ou charte ?

Chartre ou charte ?

Une erreur courante consiste à dire et écrire chartre au lieu de charte. Chartres est une ville française et rien d’autre. Une CHARTE, du latin charta = papier, est une règle fondamentale, un règlement ou un ensemble de lois constitutionnelles d’un État. Historiquement, le terme de charte désigne un acte par lequel certains droits ou privilèges sont conférés par un suzerain. On parlera à notre époque d’une charte d’association par exemple, où sont édictés ses codes, une charte déontologique déterminant le…

Lire la suite Lire la suite

Opprobre ou opprobe ?

Opprobre ou opprobe ?

Beaucoup écrivent et disent opprobe alors que le bon mot est opprobre, effectivement plus difficile à prononcer. Le mot vient du latin opprobrium, de probum = infamie. Il désigne une très grande honte publique, un déshonneur. Jeter l’opprobre = déshonorer, réprouver publiquement. Exemple : L’attitude scandaleuse de ce candidat à la présidence jette désormais l’opprobre sur toute sa famille politique ! Testez votre culture générale avec LES QUIZ D’ALPHA chez TBE et AMAZON Entrez dans les secrets de la langue française…

Lire la suite Lire la suite

Trois quarts et trois-quarts

Trois quarts et trois-quarts

Trois quarts, deux cinquièmes, huit dixièmes, et ainsi de suite, ne prennent pas de trait d’union car il s’agit de quantités. En revanche, le substantif masculin trois-quarts prend un trait d’union : un (violon) trois-quarts, un (pantalon) trois-quarts, un (joueur de rugby) trois-quarts. Testez votre culture générale avec LES QUIZ D’ALPHA chez TBE et AMAZON Entrez dans les secrets de la langue française tout en vous amusant avec ALPHA ET LE SECRET DES MOTS , de Corinne DUVAL, un livre tous publics…

Lire la suite Lire la suite

Voix et voie

Voix et voie

La voie avec un E à la fin doit contenir une notion de trajet, de chemin (du latin via = chemin). Pour éviter de se tromper, on peut remplacer ce mot par route. Une voie ferrée, (chemin), être sur la bonne voie, la voie de la réussite, par voie de conséquence (direction), en voie de disparition (sur le point de disparaître, en passe de disparaître), par voie de fait (notion juridique). En revanche, la voix avec un X désigne la…

Lire la suite Lire la suite

Fruste ou frustre ?

Fruste ou frustre ?

Une erreur est fréquemment commise, écrire (et même dire !) frustre au lieu de fruste pour évoquer les manières grossières (sans éducation) d’une personne. La confusion vient de la ressemblance avec le nom et adjectif (selon l’utilisation) rustre (grossier, sans éducation, manquant de savoir-vivre). Fruste vient de l’italien frusto = usé. Ce rustre a des manières frustes ! Rustre vient du latin rusticus = rustique, champêtre. Autrefois (XVIIe siècle), le terme de fruste était utilisé dans le langage des arts…

Lire la suite Lire la suite