Halogène et allogène

Un halogène (avec un H et un seul L) est une lampe où des gaz halogénés comme l’iode et le brome à basse pression introduits dans une ampoule en verre de quartz sont portés à incandescence. Dans le cas d’une lampe à incandescence classique, c’est un filament du tungstène qui est porté à incandescence. Côté historique, la lampe à incandescence halogène, désormais courante, fut inventée en 1959 par deux employés de General Electric, Edward G.Zubler et Frederick Mosby. En revanche, le nom et adjectif allogène, du grec ancien ἀλλογενής, allogenês (= né ailleurs, étranger), désigne une population nouvellement installée. Son synonyme est allochtone (s’opposant à autochtone). Les allogènes, en géologie, sont des roches qui se sont formées ailleurs que là où elles ont été découvertes.

Testez votre culture générale avec LES QUIZ D’ALPHA chez TBE et AMAZON
Découvrez les secrets de la langue française tout en vous amusant avec ALPHA ET LE SECRET DES MOTS chez TBE ou Amazon

Publié dans Vocabulaire | Marqué avec , , , | Commentaires fermés sur Halogène et allogène

Basculement ou basculage

Le nom masculin basculement désigne le fait de basculer quelque chose ou de changer d’orientation (basculement de droite à gauche, basculement dans l’opposition). Le nom masculin basculage signifie presque la même chose, mais en impliquant l’idée de va-et-vient (oscillation).

Vous aimeriez améliorer votre maîtrise de la langue française ? Voici plusieurs livres qui vont vous y aider https://www.amazon.fr/Corinne-DUVAL/e/B075H9H3LQ/

Publié dans Vocabulaire | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Basculement ou basculage

Fricassée étymologie

Le nom féminin fricassée, du verbe fricasser (XVe siècle), vient des verbes frire et casser et probablement (dict.étym.) du latin populaire frigicare de frigere signifiant frire. En cuisine, on parle effectivement de viande fricassée. La fricassée était souvent constituée à l’origine d’un mélange hétéroclite de légumes et de viandes diverses (Sottie du Gaudisseur et du Sot vers 1450 : viandes ou légumes coupés en morceaux cuits dans une sauce). L’expression dérivée et argotique, datant du XIXe siècle, désigne une embrassade : une fricassée de museaux. On y retrouve le côté mélangé de la fricassée et les museaux désignant en ce cas les visages de ceux qui s’embrassent.

Testez votre culture générale avec LES QUIZ D’ALPHA chez TBE et AMAZON
Découvrez les secrets de la langue française tout en vous amusant avec ALPHA ET LE SECRET DES MOTS chez TBE ou Amazon

Publié dans Etymologie | Marqué avec , , , | Commentaires fermés sur Fricassée étymologie

Kakemphaton

Un kakemphaton est un calembour (jeu de mots fondé sur l’homonymie et la polysémie) réalisé involontairement et dont il résulte oralement un énoncé ridicule, incongru ou équivoque. Ce nom est issu du grec κακεμφάτον, kakempháton. Exemples de célèbres kakemphatons : « Les silences servent la Musique comme les mots l’Art » (Faidit). « Il est sorti comme un vieillard en sort » (V.Hugo, Les Burgraves). « Le désir s’accroît quand l’effet se recule » (Corneille, Polyeucte).

Testez votre culture générale avec LES QUIZ D’ALPHA chez TBE et AMAZON
Découvrez les secrets de la langue française tout en vous amusant avec ALPHA ET LE SECRET DES MOTS chez TBE ou Amazon

Publié dans Mots compliqués - complexes | Marqué avec | Commentaires fermés sur Kakemphaton

Pendre la crémaillère

La crémaillère est une tige de fer munie de crans, suspendue à l’intérieur d’une cheminée et destinée à accrocher les marmites par leur anse plus ou moins près du foyer, d’où l’utilité des crans. Le terme crémaillère vient de l’ancien français craimail, du latin cramaculus (= crémaillère), dérivé du grec kremastêr (= suspension). Au Moyen Âge, quand les cheminées servaient à cuire la nourriture et qu’on bâtissait une nouvelle maison, on suspendait la crémaillère dans la cheminée pour signifier que la maison était terminée. C’était l’occasion d’inviter l’entourage à fêter l’évènement et prendre le premier repas ensemble. De nos jours, quand on emménage dans un nouveau logis, qu’il y ait ou pas de cheminée, la tradition est restée d’organiser une fête appelée pendaison de crémaillère avec les proches.

Testez votre culture générale avec LES QUIZ D’ALPHA chez TBE et AMAZON
Découvrez les secrets de la langue française tout en vous amusant avec ALPHA ET LE SECRET DES MOTS chez TBE ou Amazon

Publié dans Expressions françaises | Marqué avec , , | Commentaires fermés sur Pendre la crémaillère

Autobus et autocar

Un autobus (appelé également bus) est un véhicule de transport en commun qui effectue des trajets urbains ou périurbains à vitesse réduite avec une particularité importante, des arrêts fréquents. Les voyageurs ont la permission d’y rester debout et les trajets sont de courte durée. Un autocar (appelé également car) est aussi un véhicule de transport en commun, mais qui effectue des trajets interurbains (entre les villes)  ou des trajets longs voire même très longs entre plusieurs pays. L’autocar, prévu pour voyager, possède une soute à bagages, et pour certains des toilettes et des sièges couchettes. La station assise y est obligatoire.

Testez votre culture générale avec LES QUIZ D’ALPHA chez TBE et AMAZON
Découvrez les secrets de la langue française tout en vous amusant avec ALPHA ET LE SECRET DES MOTS chez TBE ou Amazon

Publié dans Vocabulaire | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Autobus et autocar

Citadin et urbain

Le nom commun citadin désigne toute personne vivant dans une ville moyenne ou grande (les citadins). Le mot vient de l’italien cittadino, de città = cité, et de l’ancien italien citade (1305 – Aymé). Citadin est utilisé également comme adjectif : des populations citadines. Urbain vient du latin urbanus, de urbs = ville (1355 – Bersuire). C’est un adjectif qui désigne ce qui se rapporte à la ville (civilisation urbaine, mobilier urbain).  Urbain est aussi un prénom. Urbain peut signifier également poli, désignant en ce cas l’urbanité de quelqu’un  (vous êtes bien urbain).

Testez votre culture générale avec LES QUIZ D’ALPHA chez TBE et AMAZON
Découvrez les secrets de la langue française tout en vous amusant avec ALPHA ET LE SECRET DES MOTS chez TBE ou Amazon

Publié dans Vocabulaire | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Citadin et urbain

Sel et sodium

Le sel est composé de chlorure de sodium. Son symbole est NaCl. Le sel de cuisine marin, composé à environ 60 % de chlorure et de 40 % de sodium, est extrait des marais salants par saliculture ou des mines pour le sel de déneigement (sel gemme à granularité moyenne). Dans un gramme de sel de table, il y a un peu moins de 400 mg de sodium. Le sodium quant à lui est un métal mou argenté et très réactif, de symbole Na et de numéro atomique 11. Il est très abondant dans la nature sous forme de composés chimiques, notamment dans le sel marin et le sel gemme. Il n’existe pas tel quel à l’état naturel, il est toujours associé à un autre élément.

Testez votre culture générale avec LES QUIZ D’ALPHA chez TBE et AMAZON
Découvrez les secrets de la langue française tout en vous amusant avec ALPHA ET LE SECRET DES MOTSthebookedition.com/corinne-duval-alpha-et-le-secret-des-mots ou amazon.fr/Alpha-secret-mots-Corinne-DUVAL

Publié dans Vocabulaire | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Sel et sodium

Différence entre mollusques, coquillages et crustacés

Les mollusques ont un corps mou et vivent dans la mer à part l’escargot qui est terrestre. Le nom vient du latin mollusca signifiant noix à écorce molle (1650 Jan Jonson Historiae naturalis de exanguibus aquaticis libri IV, encyclopédie dite aussi Histoire des animaux). Certains mollusques sont pourvus d’une coquille à deux valves comme les bivalves (coques, palourdes) ou en un seul morceau comme les gastropodes ou gastéropodes (coquille spiralée, plate ou conique). Les mollusques sans coquille sont les poulpes, les calamars, les seiches (dont les noms peuvent différer selon les régions). Leur tête est pourvue d’une poche à encre qui leur sert à se défendre en cas d’attaque, ce sont des céphalopodes. Les coquillages sont quant à eux des mollusques avec coquille (moule, bigorneau, bulot, couteau, coquille Saint Jacques, palourde, coque, pétoncle, telline, praire…). Le mot coquillage vient du latin conchylia emprunté au grec kogkhulion (= coquille). Les crustacés sont des animaux aquatiques (eau salée et douce) à respiration branchiale et munis de pattes et d’un exosquelette (carapace) en partie calcaire, comme par exemple la langouste, le crabe, la crevette, l’écrevisse. Le nom crustacé vient du latin scientifique crustaceus, mot lui-même traduit du grec malakostrakos en latin crusta qui signifie croûte. Quant au terme de fruits de mer, il désigne autant les coquillages que les crustacés marins en cuisine et ne s’applique bien sûr qu’à des organismes comestibles (animaux invertébrés et végétaux). Attention, les poissons ne sont pas des fruits de mer.

Testez votre culture générale avec LES QUIZ D’ALPHA chez TBE et AMAZON
Découvrez les secrets de la langue française tout en vous amusant avec ALPHA ET LE SECRET DES MOTSthebookedition.com/corinne-duval-alpha-et-le-secret-des-mots ou amazon.fr/Alpha-secret-mots-Corinne-DUVAL

Publié dans Le coin des curieux | Marqué avec , , , | Commentaires fermés sur Différence entre mollusques, coquillages et crustacés

Différence entre potiron et potimarron

Le potiron et le potimarron font tous deux partie de la famille des cucurbitacées et sont souvent confondus. Voici quelques précisions pour aider à les reconnaître. Le potiron, originaire des régions tropicales d’Amérique du Sud, de couleur orange rougeâtre, est de petite taille quasi-cylindrique. Le mot, altération du vieux français poistron lui-même issu du latin populaire posterior (= derrière, postérieur)  en raison de sa forme,  est apparu au XVIe siècle, désignant à l’époque un gros champignon. Le potiron est également appelé citrouille giraumon. Très aqueux (95 % d’eau), il est particulièrement utilisé pour faire de la soupe. Le potimarron quant à lui est plus allongé, un peu en forme de poire, de couleur marron rougeâtre, rouge brique. Il est originaire d’Amérique du Sud et sa première forme, le kabocha, aurait été introduite au Japon par des navigateurs portugais en 1541. Une famille japonaise aurait ensuite  amené le potimarron en France en 1957 mais d’après une autre hypothèse, le kabocha squash (nom anglais) aurait pu être créé lui-même par les Japonais à partir d’une courge chinoise. Le potimarron a d’ailleurs été appelé, au début, potiron doux d’Hokkaido. C’est une variété de courge voisine du potiron (Cucurbita maxima). Le potimarron a un goût de châtaigne et sa chair est jaune et farineuse, plus ferme que celle du potiron. Son nom est une contraction des mots potiron et marron.

Testez votre culture générale avec LES QUIZ D’ALPHA chez TBE et AMAZON
Entrez dans les secrets de la langue française tout en vous amusant avec ALPHA ET LE SECRET DES MOTS , de Corinne DUVAL, un livre tous publics écrit par une professionnelle de la langue française : thebookedition.com/corinne-duval-alpha-et-le-secret-des-mots ou amazon.fr/Alpha-secret-mots-Corinne-DUVAL

Publié dans Vocabulaire jardinage | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Différence entre potiron et potimarron